UA-63729103-1

20 avril 2018

Le petit arménien - Jean-Baptiste Baronian - éditions Pierre-Guillaume De roux - 134 pages - Avril 2018

30052307_10216106718566675_7629437877680424377_o.jpg

«  Mon père se beurre une tartine puis, au lieu de chercher à tranquilliser Maman et à lui adresser quelques mots rassurants et gentils, il se met à parler de Maurice Chevalier.

Je découvre alors que Maurice est le prénom d’un homme qui s’appelle Chevalier, que cet homme est extrêmement célèbre. Une vedette internationale, qui est venue plusieurs fois en Belgique et en particulier, comme dans le dernier rêve de Maman, à Albert-Plage, au Casino. Chanteur, acteur de cinéma, comédien. Et écrivain aussi avec des livres sur sa vie et sur ses chansons, dont il a lu des extraits dans des magazines.

Je me dis qu’à côté de ma petite collection de termes bizarres, je devrais également collectionner des noms de gens célèbres. Buster Keaton, Jean Capart, Rik Coppens, Ludwig van Beethoven, Aram Khatchatourian, Louis Zimmer, Maurice Chevalier… Et je n’oublie pas Agatha Christie, que me recommande de lire la mère de Maurice. Mon Maurice. Mon copain. »

 

284.85748218527_450_282.jpgCe récit autobiographique retrace les années d’enfance à Bruxelles du « Petit Arménien » , écrivain belge né en 1942, de parents arméniens.   L’originalité de ce texte tient à la double  résonance que revêt ici l’étranger. Car c’est d’abord l’enfant qui, en véritable petit étranger, s’éveille au monde et fait son éducation tant bien que mal. La passion du football propre à bien des garçons de son âge ne lui suffit plus bientôt : la musique l’attire, les sonorités des noms célèbres le déroutent, les livres peu à peu le guident vers de plus fines découvertes, les cours d’histoire ou de religion n’ont pas toujours sur lui l’effet qu’en escomptaient ses maîtres. Ce cheminement est avant tout prétexte à des portraits qu’on dirait tout droit sortis d’une bande dessinée : la mère qui ne manque pas de faire le récit de ses rêves  quelque peu terrifiants chaque matin, le père qui se livre à des numéros d’imitation irrésistibles, la voisine qui se montre intarissable sur les primitifs flamands sans compter les  professeurs, les pères jésuites, etc. Hautement expressifs, ces portraits forment de véritables hommages aux personnages qu’ils animent de passions encore lointaines mais ô combien prometteuses pour le Petit Arménien.

Fragile de santé, indiscipliné  mais sensible, il cherche sa voie et ne cesse de voyager de moments ingrats en ravissements inespérés. Où la délivrance surgit presque toujours à la dernière minute comme dans les rêves de sa mère.

 

Jean-Baptiste Baronian est l’auteur d’une soixantaine de livres  : romans, contes, nouvelles, poésies et biographies (BaudelaireVerlaine et Rimbaud dans la collection « Folio » de Gallimard ). On lui doit aussi le Dictionnaire amoureux de la Belgique, qui a paru chez Plon en 2015 et a connu un beau succès de librairie. Il a publié Baudelaire au pays des singes chez Pierre-Guillaume de Roux.

Il se déclare volontiers bibliophile, œnophile et mélomane. Il est le président de l’association internationale « Les Amis de Georges Simenon » fondée en 1987 et, depuis octobre 2002, membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique

https://www.pgderoux.fr/fr/Livres-Parus/Le-Petit-Armenien...

Tuez-les tous... Mais pas ici - Pierre Pouchairet - Sang neuf PLON - 465 pages - Janvier 2018


 

Scan_0001 - Copie.jpgJulie Loubriac a disparu. Âgée de dix-sept ans, la lycéenne se volatilise, et ce n'est pas la première fois. Ses parents sont pourtant persuadés que, cette fois, il ne s'agit pas d'une simple fugue. Face à l'immobilisme de la police, Martine et Louis Loubriac, divorcés, vont se lancer à sa recherche. La mère tient un magasin de vêtements plutôt haut de gamme. Quant à Louis, il a presque tout raté dans sa vie. Ex-flic, ex-journaliste, ex-époux... Parfois, il parvient à être père de famille. Il lui reste cependant une chose : sa guitare pour jouer du blues dans le bar de sa nouvelle compagne, Jenifer. L'affaire se corse quand il est approché par un agent de la DGSI qui va le mettre sur une piste surprenante. Une enquête qui mène le couple de Quimper à Istanbul, en passant par la Syrie. Entre drame familial, vengeance et manipulation des services de renseignements, il va se retrouver au coeur d'un secret d'État, sur fond de guerre contre le terrorisme...

 

Pierre Pouchairet est le lauréat du prix quai des orfèvres 2017 avec Mortels Trafics (Fayard). Cet ancien commandant de police, spécialiste de la lutte contre le crime organisé, a été en poste en Turquie, en Afghanistan et en Cisjordanie. Il a publié plusieurs polars chez Jigal, dont La Filière afghane, Une terre pas si sainte, rare roman noir français dont l'action se déroule dans les Territoires occupés, et La Prophétie de Langley,couronné par le prix polar Michel-Lebrun.

00:32 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

17 avril 2018

La traversée du paradis - Antoine Rault - Albin Michel - 566 pages - 28 mars 2018


 

51kSnw5yxgL._SX339_BO1,204,203,200_.jpg1920. À l'heure où Lénine et les Bolcheviks font régner la Terreur rouge, l'espion français Charles Hirscheim, devenu l'espion allemand Gustav Lerner, est envoyé en mission en Russie. Il s'y fait passer pour un communiste. Il est en réalité à la recherche de la femme qu'il aime, Tamara, jeune danseuse de cabaret qu'il a rencontrée à Berlin et qui a mystérieusement disparu du jour au lendemain...

Dans ce grand roman d'amour et d'aventures, Antoine Rault raconte le destin de personnages inoubliables, Allemands, Russes et français, à travers lesquels il dresse le portrait de toute une époque : celle de l'Europe des années vingt bouleversée par la guerre et la Révolution communiste.

 

youtube.jpg

 

22:55 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Mon nom est Otto Gross - Marie-Laure de Cazotte - Albin Michel - 345 pages - Février 2018

 

 


 

9782226402103,0-4803509.jpgCe n’est pas un homme, c’est de la dynamite. 
Pionnier de la psychanalyse, neurologue visionnaire, anarchiste et féministe radical, fondateur du « mouvement érotique », végétarien convaincu, écologiste avant l’heure et inspirateur des dadaïstes, Otto Gross (1877-1920) est une figure centrale de la modernité.


A Monte Verità, une colonie pré-hippie où se croisent Hermann Hesse, Isadora Duncan et le révolutionnaire Kropotkine, il est le gourou d’une jeunesse en quête de liberté sexuelle et de nature. Disciple rebelle de Sigmund Freud, il fait basculer le destin de Carl Gustav Jung qui le nomme son « frère jumeau » avant de le déclarer dément. 


Son internement sur ordre de son père, le professeur Hans Gross, célèbre criminaliste, incendie la presse européenne et mobilise Apollinaire, Blaise Cendrars et toute l’intelligentsia en lutte contre le patriarcat.


Dans cette fresque romanesque qui nous entraîne en Patagonie, à Zurich, Munich, Berlin, Vienne, et jusqu’au cœur de la Grande Guerre, Marie-Laure de Cazotte, auteur de À l’ombre des vainqueurs (Prix du Roman historique, Prix des Romancières, Prix Horizon, Grand Prix de l’Académie d’Alsace) retrace avec brio et profondeur l’épopée de cet esprit considéré par Michel Onfray comme « le grand oublié de l’histoire de la psychanalyse ».

18:05 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Trois ouvrages signés Arnaud De La Croix aux éditions Racine

 

13 complots - Copie (2).jpg

 

9782390250418,0-4931148.jpgProjet concerté secrètement afin de fomenter on coup d'État, un putsch, une guerre d'agression, un attentat, une révolution.

Ce livre retrace treize grands complots, réels ou supposés, qui ont marqué l'histoire, de la Rome antique au 11 septembre 2001, en passant par la Seconde Guerre mondiale et les tueurs du Brabant.

Pourquoi la peste noire, au XIVe siècle, fut-elle imputée aux Juifs ? Les llluminati et les francs-maçons ont-ils joué un rôle dans la Révolution française ? En sait-on plus, aujourd'hui, sur l'assassinat de Kennedy ?

À l'heure où le dossier des tueurs du Brabant est à nouveau en question et où Donald Trump annonce la déclassification de documents au sujet de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, les théories du complot sont plus que jamais d'actualité.

Confrontant les témoignages, les documents officiels et les recherches les plus récentes, l'auteur apporte des réponses éclairantes et redéfinit la notion de complot.

 

 

9782390250142,0-4614707.jpg

Portraits de 12 disciples du dictateur

Une galerie de portraits, riches en notations vivantes et précises, de douze admirateurs du Führer, parmi lesquels Édouard VIII d'Angleterre, Martin Heidegger, Charles Lindbergh, Amin al-Husseini, Knut Hamsun, Alois Hudal, Howard Phillips Lovecraft.

Pourquoi ces douze personnalités, provenant d'horizons très différents, célèbres chacune dans leur domaine, furent-elles fascinées par Hitler, un dictateur qui se prenait pour le rédempteur de l'Allemagne et le sauveur de l'humanité ?

C'est la question à laquelle répond ce livre, au terme d'une investigation fouillée, mêlant témoignages et documents d'époque. Une enquête aux résonances étrangement actuelles.

 

 

9782873869823,0-3748832.jpgUn tribun et un séducteur, un guerrier et un opportuniste, un menteur et un conteur, Degrelle est tout cela à la fois.

Cette première biographie complète explique comment un jeune catholique, doué pour l'écriture comme pour la parole, finit dans la peau du dernier grand chef nazi.

Arnaud de la Croix a mené une enquête approfondie sur l'attirance précoce de Léon Degrelle pour la poésie et son intérêt, dès l'adolescence, pour l'autoritarisme (D'Annunzio, Mussolini) comme pour le nationalisme (Maurras), et sur sa véritable fascination pour le Führer jusqu'à son exil en Espagne.

Il met également au jour nombre de détails inédits, fait la part des choses et décrit avec précision les relations de Degrelle avec des personnages hors du commun comme Monseigneur Picard, Hergé, l'abbé Wallez, le cardinal Van Roey, le roi Léopold III, Paul Van Zeeland ou Paul-Henri Spaak. Mais aussi Goebbels, Himmler et Hitler.

 

13 complots.jpg

youtube.jpg

00:26 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

16 avril 2018

La Dame de Suzhou - François Beyens - éditions Murmure des soirs - 460 pages - Octobre 2017


WP_20180416_005 - Copie.jpg

 

Parti à Suzhou pour retrouver le charme de ses jardins splendides, Gilles rencontre une troublante jeune femme. L'art consommé de la préparation du thé, la méditation sur l'écriture qui débouche sur le monde superbe de la calligraphie, l'évocation des traditions encore vivantes issues d'un passé riche et tumultueux, et surtout l'érotisme subtil dégagé par la personnalité de Fleur de Lotus ouvrent à Gilles un monde insoupçonné. Fasciné par le mystère des jardins, attiré par la sensualité à fleur de peau de la jeune femme, il se transforme peu à peu. Il découvre également la prodigieuse puissance d'évocation émanant de très belles théières, dont la présence frémissante interpelle le regard, la forme manifeste un sens aigu de l'harmonie, l'oeuvre révélant un génie artistique et une extraordinaire virtuosité créatrice. C'est la plongée dans la Chine sauvage, à la fois splendide et redoutable, ses jardins, ses lacs, son gongfu et son histoire millénaire.

François Beyens est médecin acupuncteur. Il a consacré sa vie à pratiquer la technique, à l'enseigner, à la défendre et à la critiquer lucidement grâce à sa connaissance du chinois. Il est l'auteur de plusieurs livres sur le sujet. Connaissant bien la Chine, il a voulu conter une histoire dans laquelle il s'implique et se révèle à lui-même en même temps qu'il laisse courir son imagination.

19:23 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

14 avril 2018

Une causerie avec Ian Manook


 

Un entretien avec Ian Manook

 

Grand voyageur, dès l’âge de 18 ans, Patrick Manoukian parcourt les États-Unis et le Canada, pendant 2 ans, sur 40 000 km en autostop. Il effectue des études de droit et de sciences politiques à la Sorbonne, puis de journalisme à l’Institut français de presse.

Il repart ensuite en voyage en Islande, au Belize, et au Brésil.

 

De retour en France, il collabore en tant que journaliste à des rubriques touristiques du Figaro, de Télé Magazine, de Top Télé, de Vacances Magazine et de Partir1.

En 1987, il crée une société : Manook, une agence d’édition spécialisée dans la communication autour du voyage.

En 2013, il signe du pseudonyme de Ian Manook un roman policier intitulé Yeruldelgger qui remporte le Prix SNCF du polar 2014.

 

Œuvres

D'Islande en Belize, récit de voyage, 1978

Le Temps du voyage : petite causerie sur la nonchalance et les vertus de l'étape, éditions Transboréal, 2011

Les Bertignac : L'homme à l'œil de diamant, roman d'aventures sous le pseudonyme de Paul Eyghar, Éditions Hugo & Cie, 2011 (Prix Gulli 2012)

 

Sous le pseudonyme Ian Manook

Série Commissaire Yeruldelgger

Yeruldelgger, Albin Michel, 2013

Les Temps sauvages, Albin Michel, 2015

La Mort nomade, Albin Michel, 2016

 

Série Tarko

L'Homme à l'œil de diamant, Atacas (2010)

Le Secret de Pachamama, Atacas (2016)

 

Autres œuvres

Retour à Biarritz, Société éditrice du Monde, Collection Les Petits Polars, 2015

Mato Grosso, Albin Michel, 2017

finale - Copie.JPG

11312780_818562324888367_2508021522660864027_o - Copie (6) - Copie - Copie.jpg

13:32 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

11 avril 2018

Une causerie avec Jean-Luc Duray Comédien - Metteur en scène (1ère partie)


Un entretien avec Jean-Luc Duray

 

Comédien

Metteur en scène

 

2e partie


 

 

Ecran TV sony - Copie - Copie (4).jpg

Au programme

Flûte enchantée.JPG

10:48 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

10 avril 2018

Les sanglots de Pierre - Dominique Faget - Terres d'Histoires City éditions - 237 pages - Avril 2018


 

« Depuis ce jour terrible de l'été 1942, il lui semblait qu'il s'était écoulé des milliers d'années... »

 

Jes sanglots de Pierre.jpgHortense règne d'une main de maître sur le domaine de La Louvière près de Bordeaux. Cette femme énergique d'une cinquantaine d'années, indomptable et forte a connu des années difficiles.

La Grande Guerre lui a volé son mari, le grand amour de sa vie, et son fils aîné est mort lors de la Seconde guerre mondiale.

En cet été 1955, elle aurait mérité que sa vie soit enfin douce et tranquille... Mais tout est compliqué par les manigances de son petit-fils qui projette de transformer le domaine familial en maison d'hôtes.

Dans le village, des notables meurent les uns après les autres, assassinés.

L'enquête des gendarmes les mène à la Louvière. La clé de l'énigme réside dans les heures sombres de l'histoire récente.

Est-ce un fou qui a décidé de semer la terreur dans la région ?

À la Louvière, Hortense pressent qu'il s'agit d'autre chose et que certains secrets du passé risquent de remonter à la surface et de bouleverser de nombreuses existences...

Quand la vengeance attend son heure...

 

Dominique Faget vit en Gironde où elle situe le cadre de ce roman. Elle est l'auteur de trois autres ouvrages, notamment Celui qui ne meurt pas, un best-seller qui a remporté le Prix VSD du Polar.

espacedeslivres.JPG

10:55 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Ceux qui tentent de défigurer nos oraisons... Un billet d'Alain cadéo


"Ceux qui tentent de défigurer nos oraisons, nos lévitations, nos états de grâce, sont des assassins..."

Alain Cadéo

Base - Copie (3) - Copie - Copie - Copie.JPG

10:33 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

09 avril 2018

Michel CADEO Homme de mots et de peinture - Francis DENIS

MIchel Cadéo.JPG

Il est des rencontres trop rares à mon goût, qui nous réconcilient avec la vie, l'art et les hommes.
Des instants qui semblent éphémères, presque hors du temps. Des instants de partage et de découverte qui nous permettent de retrouver la volonté et l'énergie qui nous font parfois cruellement défaut au cours de notre cheminement d'homme, et de créateur pour certains.

J'ai eu le plaisir, en ce mois d'août 2013, de faire la connaissance en chair et en os, en mots et en peinture, de Michel CADEO.
Un artiste authentique dont la simplicité et la gentillesse sont à la hauteur de son travail de peintre.
Loin des sentiers battus et souvent ingrats où grand nombre d'artistes se brisent les ailes à la recherche de mécènes, de galeristes, de marchands d'art prêts à défendre leur production autant par amour que par intérêt si ce n'est plus, Michel œuvre en toute humilité et avant tout « pour lui et les siens », conscient qu'il devrait en faire plus pour se promouvoir et assumer pleinement son statut d'artiste.

Mais le temps viendra, tout proche peut-être, car la force est là ; présente dans la peinture, présente dans l'homme et son langage, son approche de soi, de l'autre, et sa vision du monde.

Si jamais vous passez dans la région, je vous invite à lui rendre visite. Il sera, j'en suis sûr, heureux de vous accueillir dans son atelier et de vous parler avec passion de son travail mais aussi, au delà des techniques, des supports, des thèmes abordés... du « Pourquoi ? », du « Comment ? », du sens que chacun cherche à donner à son existence jusqu'à effleurer la notion du « Sacré ».


Francis DENIS

le 27 août 2013


Contact :

Michel CADEO
Le Bastidon – Rue de l'église – 83330 Vieil Evenos

mail : michelkdo@gmail.com

site : http://michelcadeo.fr

10:07 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

07 avril 2018

Les passagers du siècle - Viktor Lazlo - éditions Grasset - 335 pages - Février 2018


 

Scan_0001.jpg

J’ai gravé la topologie de la douleur dans mon cœur en faisant le voyage à l’envers et au lieu de la douleur j’ai rencontré le pardon.

Paul Celan

Yamissi, arrachée à sa famille en Centrafrique pour être vendue comme esclave, est achetée à Cuba par Ephraïm Sodorowski, un marchand juif polonais. Un amour improbable naît entre ces deux êtres. Il se prolongera par la rencontre à Dantzig, quarante ans plus tard, de leur fille Josefa avec Samuel Wotchek, un anarchiste juif en quête de pureté.L'odyssée de ces personnages, liés par leurs tragédies, s'adosse à la grande Histoire sur trois continents et cinq générations, de 1860 à nos jours.Ce grand roman unit dans un ample mouvement la traite négrière et la Shoah, double expérience de l'horreur qui a façonné les héros sans qu'ils renoncent jamais à leur quête de liberté.

 

 

Pour lire quelques pages

Scan_0001 - Copie.jpg

Après des études d’histoire de l’art et d’archéologie, Viktor Lazlo enregistre un premier disque. Elle recevra cinq disques d’or puis tournera de nombreux films et jouera au théâtre.  Elle est l'auteur de trois livres parus chez Albin Michel: La femme qui pleure (2010, prix Charles Brisset), My Name is Billie Holiday (2012), et Les Tremblements Essentiels (2015).

 

17:15 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

06 avril 2018

Je me souviens de toi - Cédric Charles Antoine - City éditions - 231 pages - Février 2018


 

Passionnée d'histoire, Adele a choisi d'être biographe. Mais cette passion ne suffit plus à combler son existence : veuve, en pleine déroute financière, elle a bien du mal à subvenir seule aux besoins de sa fille, Sophia. Aussi, le jour où elle reçoit une lettre lui conseillant d'enquêter sur le passé de Viktor Lassberg, ancien officier de la Marine, elle se jette à corps perdu dans le travail.

 

Ecran TV sony - Copie - Copie (5) - Copie - Copie - Copie - Copie.jpg

« Il fallait savoir extirper la vérité, la vraie, pas uniquement celle qu'ils avaient envie de raconter... »

Depuis la mort de l'homme qu'elle aimait, la vie d'Adele a volé en éclats. Veuve et avec des problèmes d'argent, elle a des idées noires plein la tête. Seule son adorable petite fille donne un sens à ses journées et lui permet de se raccrocher à la vie.

Alors quand elle reçoit une mystérieuse lettre lui conseillant d'enquêter sur le passé de Viktor Lassberg, un ancien officier de la marine allemande, elle se jette à corps perdu dans le travail. Pour cette historienne passionnée, cette enquête est une occasion de rompre la monotonie de ses journées.

Quel lourd passé et quels secrets dissimule ce vieil homme ? Elle pressent que cet ancien haut gradé de l'armée nazie peut lui en apprendre beaucoup sur la période trouble de la guerre. Et, peut-être, aussi sur sa propre histoire, elle qui n'a jamais connu ses parents...

 

Cédric Charles Antoine est scénariste et romancier, auteur d'une dizaine de livres qui sont des succès. Breton devenu Normand, il mène une vie entre terre et mer, passionné par la navigation et les vieilles demeures historiques.

21:37 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Une causerie avec Patrick Delperdange - Avril 2018


 

Un entretien avec Patrick Delperdange

Patrick Delperdange, né le  à Charleroi, est un écrivain et scénariste de bande dessinée belge francophone, spécialisé dans le roman policier et la littérature d'enfance et de jeunesse. Il vit et travaille à Bruxelles.

Ecran TV sony - Copie - Copie (4) - Copie - Copie - Copie - Copie.jpg

fond écran marc page.jpg

Le blog de Patrick Delperdange

20:14 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

La tentation du présent – Patrick F. Cavenair - Editions Marivole – 448 pages - 2018

La tentation du présent.jpgMai 1968, alors que les premiers élans révolutionnaires échauffent le Quartier latin, Armand, jeune homme solitaire, survit mystérieusement à une mort violente. Un vieil homme lui redonne goût à la vie et lui offre la possibilité de revenir la veille de chaque journée pour en changer son cours. Armand comprend qu’il peut ainsi influencer le destin des autres et même l’Histoire, au cours de cette période particulièrement tumultueuse... jusqu’à une limite qu’il ne tarde pas à franchir.

Armand se reconstruit et découvre le passé ombrageux de sa famille, la France étudiante et l’amour. Sa passion pour une jolie lycéenne au caractère volcanique l'entraînera au-delà de la raison dans les souterrains clandestins du métro, puis loin des frontières de son pays.

 

Commentaires

Un bandeau (rouge, c’est de circonstance…) sur la couverture annonce ce livre comme étant « Le roman de Mai 68 ». C’est assez trompeur, car même si le cadre de l’histoire est constitué par les célèbres événements d’il y a cinquante ans, c’est avant tout d’une très belle histoire d’amour dont il est question ici.

 

Ceux qui sont allergiques à Mai 68 ne doivent donc pas se sentir rebutés par ce contexte. Le livre n’est pas une chronique des évènements, ni un thriller, ni un ouvrage de science-fiction, ni une analyse sociologique, ni une introspection, ...mais un mélange remarquablement dosé de tout cela. Avec comme résultat qu’on est emportés par l’histoire, au rythme vif et soutenu par des phrases courtes et agréables, au vocabulaire riche sans être pesant.

 

Un roman réellement prenant et attachant.

 

L’intrigue est très habilement construite, et l’environnement très bien documenté…trop, peut-être : certains détails (les marques de certains objets, par exemple) n’apportent guère de valeur ajoutée au récit, même s’ils peuvent émouvoir les lecteurs ayant vécu à cette époque et se remémorant les marques en question.

Une construction de l’histoire, habile, amène également, parfois, l’auteur à créer des coïncidences un peu trop « grosses », mais ceci n’entache guère le plaisir de lecture.

 

Car voilà l’essentiel : ce roman est très réussi parce qu’il est, avant tout, agréable à lire. Et le lecteur est rapidement subjugué par cette belle histoire…

 

philippe.smans.jpg

 

 

 

 

Philippe Smans

13:57 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

La chronique de Guillaume Sautet - Le disparu de l'Hôtel-Dieu d'Éric Fouassier - JC Lattès - 580 pages - Janvier 2018


 

9782709658423,0-4642351.jpgJuin 1515, des hommes vêtus de noir pénètrent, la nuit, dans l’Hôtel-Dieu de Paris et n’hésitent pas à semer plusieurs cadavres derrière eux pour s’emparer d’un mystérieux médaillon. Le jeune Etienne, un enfant intrépide d’une douzaine d’années, hérite par hasard du pendentif. Pris pour cible, il doit se jeter dans la Seine pour échapper à ses poursuivants. Ce qu’il ignore, c’est que le fameux médaillon est en fait une clé permettant de décrypter un code secret vénitien. A la veille de la nouvelle campagne d’Italie projetée par François 1er, sa possession revêt une importance stratégique capitale.
Pour retrouver Étienne, son fils unique, Héloïse Sanglar, femme-apothicaire, doit mener sa propre enquête et se mêler aux affrontements souterrains qui opposent les espions des deux camps. Finalement, en désespoir de cause, elle n’aura d’autre choix que de faire appel au chevalier Bayard, son ancien amour, qu’elle n’a pas revu depuis plus de douze ans. Tous deux devront se joindre aux troupes françaises en route pour l’Italie, où la belle Héloïse aura de multiples occasions d’exercer son art auprès des soldats blessés.
Alternant les chapitres consacrés aux mésaventures du jeune Etienne et ceux dédiés à la quête d’Héloïse et Bayard, le livre est construit comme une montée crescendo qui culmine avec les retrouvailles des trois héros sur le fameux champ de bataille de Marignan. Disparition de cadavres, enlèvements, vol de documents, trahisons, assassinats, guet-apens, poursuites, batailles rangées, joutes amoureuses, les rebondissements sont multiples.

 

Éric Fouassier, membre de l’Académie de pharmacie, est un spécialiste de l’histoire de la pharmacie qu’il enseigne en faculté depuis plus de vingt ans.
Il est l’auteur de plusieurs romans policiers historiques, dont Bayard et le crime d’Amboise et Le piège de verre.

11:01 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

04 avril 2018

Les Roulades Littéraires corsées avec Thierry Demey - éditeur des guides Badeaux


 

Les Roulades Littéraires corsées.
 
Ce 18 avril à 19h30, nous vous invitons à une plongée au cœur de l'Histoire et de l'architecture de Bruxelles et de la Belgique et cela au travers de la collection des Guides Badeaux créée en 2003 par Thierry Demey.
 
En sa compagnie, nous évoquerons l'aventure des Guides Badeaux, de l'invention de la collection à la commercialisation des ouvrages, tout en passant par la réalisation de chacun des 10 titres de la collection.
 
Pour vous inscrire, il suffit de nous faire parvenir votre mail de réservation : lesroulades@gmail.com
 

WP_20160520_156 - Copie (4) - Copie - Copie - Copie.jpg

 

20:44 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Au fil des allées... Foire du livre - Bruxelles - 2018


10:40 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

02 avril 2018

Le rocher – Elisa Sebbel - un roman de 292 pages - 2017

WP_20180307_008.jpg

Ceci est le récit d’un épisode oublié, d’un des événements les moins connus, tel qu’il fut noté dans les journaux de certains prisonniers ou consigné dans les documents de leurs geôliers. Les prisonniers étaient tous de simples soldats ou des sous-officiers ;  ils se contentèrent de raconter ce qu’ils avaient vu et vécu, ils n’avaient que leur propre histoire à raconter. Ceux qui survécurent y parvinrent grâce à leur ténacité, à leur ingéniosité, à leur bonne fortune et à la générosité occasionnelle de leurs gardiens.

Au large de l’Espagne, à moins de dix kilomètres de l’île de Majorque, se trouve l’île désertique de Cabrera (ou l’île de la chèvre).  Cet endroit fut le théâtre d’un des épisodes les plus tragiques des conquêtes de Napoléon, un épisode si tragique qu’à Palma on ne l’évoquait qu’à voix basse tant la peur des démons endormis y restait grande…

Cette partie historique pourra être découverte sur le blog

http://desaix.unblog.fr/2007/11/10/page-sombre-au-coeur-d...

Le 5 mai 1809, cinq mille soldats prisonniers de l'armée napoléonienne sont déposés sur l'île déserte de Cabrera. Parmi eux, vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans qui vient juste de perdre son mari. Sur tous les visages, la même question : les a-t-on abandonnés à leur propre sort sur ce rocher aride ?

Le lecteur vivra avec la jeune Angélique ce drame oublié de notre histoire. Il partagera son quotidien, ses émotions, ses moments de joie, de tristesse, de peur, de doute, d'espoir et de désespoir.

La faim, la soif, le froid, la violence mais aussi des instants de bonheur immense. Un amour qui emportera la raison et tous les sens et donnera aux protagonistes une raison de lutter.

Des moments exceptionnels d'amitié, de tendresse, de bonté humaine…

Une lecture passionnante qui fera découvrir les ressources inattendues de l'humain quand tout semble perdu.

L’auteure, Elisa Sebbel s’est inspirée de faits réels, pour en tirer un roman qui éveillera la curiosité de plus d’un lecteur sur le passé d’une île proche d’une destination de vacances chargée d’Histoire.

Richement illustré de cartes et de gravures anciennes, l’ouvrage se trouve facilement sur le net ou en prenant contact avec l’auteure (https://www.facebook.com/elisa.sebbel.1)

 

 

20:06 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

01 avril 2018

Jeu blanc – Richard Wagamese – éditions Zoé – 250 pages – Octobre 2017

WP_20180401_017.jpg

Cloîtré dans un centre de désintoxication, Saul Indian Horse a décidé de raconter son histoire : son enfance au cœur du Canada, bercée par les légendes et les traditions ojibwés, rythmée par la récolte du riz et la pêche ; son exil à huit ans avec sa grand-mère, suite à un hiver particulièrement dur ; son adolescence, passée dans un internat où des Blancs se sont efforcés d’effacer en lui toute trace d’indianité.

« Ils m’emmenèrent dans un pensionnat, au St. Jerome’s Indian Residential School. Une fois j’avais lu qu’il y avait dans l’univers des trous qui avalaient toute la lumière, tous les corps. St Jerome’s vola toute la lumière de mon monde. Tout ce que je connaissais s’évanouit derrière moi avec un bruissement audible, comme celui que fait l’orignal quand il disparaît au milieu des épicéas. »

C’est pourtant au cœur de cet enfer qu’il trouve son salut, grâce au hockey sur glace. Joueur surdoué, Saul réussit à rejoindre l’élite du sport national… Mais c’est sans compter le racisme qui règne dans le Canada des années 1970.

« Je m’étais jeté dans ce sport. M’y étais jeté et m’y étais engagé et j’avais fait tout ce qui me permettait d’aboutir à ce refuge. C’est pour cela que je m’étais abandonné au hockey. Pour m’abandonner moi-même. Lorsque le racisme du public et des joueurs me fit changer, je devins furieux parce qu’ils m’enlevaient la seule protection que j’avais. »…

On retrouve dans Jeu blanc toute la force de Richard Wagamese, son talent d’observateur de la nature et sa capacité à retranscrire la singularité et la complexité de l’identité indienne, riche de légendes, mais profondément meurtrie.

Une lecture pleine de découvertes…

Superbe et attachant !

17:05 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)