UA-63729103-1

20 avril 2017

Thierry WERTS, For intérieur : Haïbuns, préface de Werner LAMBERSY , illustrations d’Alexia CALVET, Paris, Pippa, 2016

For intérieur Thierry Werts.jpgDepuis l'enfance, je m'interroge.

Un moment ce fut de mon âge. Puis beaucoup moins. Chercher sans cesse le pourquoi des choses est bien souvent déplacé, voire inconvenant.

J'en ai pourtant fait mon métier de magistrat et cela fait plus de vingt ans que je regarde le monde de trop près. Cela ne se fait pas sans risque. Je m'imagine parfois tel un funambule, prenant de la hauteur et n'ayant d'autre choix que d'aller de l'avant.

De ce voyage - souvent éprouvant - à la rencontre de mes semblables, je retiens des visages, des horizons. De façon étonnante, ils me suggèrent de vivre dans l'instant présent et m'invitent à traverser chaque jour comme si c'était le dernier.

Je les revois parfois, lorsque je suis saisi par le mystère de tout ce que le monde infini porte en lui de beauté et de force, malgré tout.

Autant d'instantanés.

De questions sans réponse.

 

Dans ce recueil mêlant des haïkus et des poèmes plus longs, l'auteur évoque la rencontre de l'autre et du mystère qu'il porte en lui, vécue à travers son métier de magistrat, ainsi que les méditations sur le monde et sur l'existence qu'elle lui suggère.

*

 

Un premier recueil fort, personnel qui répond à une nécessité, celle de dire la vérité rien que la vérité face à ces vies isolées, cachées sous les toits de tôle, mais que l’on découvre en son « for intérieur ».

 Rony DEMAESENEER

Le Carnet et les Instants

Revue des Lettres belges francophones

 

Thierry Werts.jpg

12:18 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.