UA-63729103-1

11 juillet 2017

18 h 37 Un polar inspiré de faits réels signé David Morales Serrano - éditions De Borlée - 240 pages - Juin 2017

1837.jpg

- Tu es en retard !

- Quoi ? Pas du tout !

- On avait dit 18 h 30...

- ...Et il est 18 h 30...

Elle regarde sa montre, avant de reprendre :

- Bon 18 h 37 pour être précise. Je t'accorde que j'ai sept minutes de retard. Tu ne vas pas m'en faire un procès ?

- 18 h 37 ? Tu es sûre ?

- Pile ! Ma montre est super-précise, c'est le cadeau de ma marraine qui habite en Suisse. Elle me l'a offerte pour mes dix-huit ans.

- C'est amusant...

- Quoi ? Qu'elle habite en Suisse ?

- Non, non... Qu'il soit 18 h 37.

 

*

Le 16 mai 1937, à 18 h 37 précises, une jeune femme est assassinée dans le métro parisien. Après une longue et vaine enquête, l'affaire est classée et le crime réputé « parfait ». Près de trente-cinq ans après, Edgar Fillot, directeur du 36 quai des Orfèvres, et qui avait lui-même participé aux recherches en 1937, reçoit par courrier la confession anonyme de l'assassin. Les détails qui figurent sur la lettre ne laissent pas de place au doute, son rédacteur est bel et bien la personne qui a tué Dolorès.

Malgré la large prescription du crime, Fillot décide tout de même, sans cadre légal et à quelques jours à peine de son départ en retraite, de mettre tout en oeuvre pour identifier le meurtrier. Aidé par son secrétaire, le phénoménal Harald Dumarais, le directeur de la PJ reprend l'enquête, en marge de la loi.

 

David Morales Serrano bat son récit au ryhtme du métronome. Mêlant l'intrigue aux premiers pas du puceau  et trentenaire Harald...

Quand la prescription n'efface pas toutes les traces...

Base.jpg

19:39 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Ça a l'air pas mal du tout. Un peu classique. Et le fameux policier à la veille de prendre sa retraite on dirait une série américaine. Ou alors l"l'arme fatale"

Écrit par : Marie | 11 juillet 2017

Les commentaires sont fermés.