UA-63729103-1

02 août 2017

Devoir de mémoire – Eric Dupuis – Éditions Ravet-Anceau – 324 pages – Juin 2017

Devoir-de-memoire - Copie.jpg

En pleine débâcle dans son couple, et juste de retour d’un poste en ambassade au Kurdistan, Philippe Cuvelier, major de la police nationale, est alerté par un proche voisin d’un souci dans la propriété de ses vieux parents…

 

Edith, âgée et malade, se cloître dans sa résidence du bassin minier, fusil à la main, pour se protéger de mystérieux hommes en noir.

 

Le major Iwan Kaczmarek et  Constantini un ex-agent à la retraite découvrent chez elle le corps de son mari. Si Kaczmarek est persuadé de la culpabilité d'Edith, Constantini, ancien responsable de la brigade criminelle de Lille n'en est pas sûr.

 

Le passé d'Edith, favorite malgré elle d'un SS pendant la guerre, semble refaire surface.

 

Pour Constantini, cette affaire lui en rappelait une autre traitée par son père, lui aussi dans la police dans les années 50, comme inspecteur. Dans la région il était question de disparitions inquiétantes et plus précisément dans le canton d’Hénin-Liétard, alors que quelques hommes venaient de regagner leur foyer conjugal, suite à une déportation…

 

Eric Dupuis nous plonge dans une affaire qui sent la poudre et qui bien évidemment devient de plus en complexe au fil des pages.

 

L’équipe formée par Bordas et Kaczmarek a-t-elle les reins assez solide pour la traiter ?…

 

L’auteur, un brin sanguin et fougueux, se permet quelques petites entorses qui donnent au récit ce piment tant apprécié des lecteurs qui le suivent. 

S'il gagnerait à être élagué de certains passages aux termes administratifs trop carrés, le récit reste « fleuri » de tournures très amusantes.

Un ouvrage captivant et intéressant surtout en ce qui concerne les Lebensborn d’une part et l’observation de la dégénérescence de certaines personnes âgées d’autre part.

13:41 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

les sujets sont très intéressants, il faut en parler sur tous les modes

Écrit par : Cedejay | 02 août 2017

Les commentaires sont fermés.