UA-63729103-1

07 août 2017

Rouget le braco - Ferdinand Hervé-Bazin - Editions Marivole - 414 pages - Mai 2017

Rouget le braco.jpg

Louis Rouget, homme simple, pauvre et braconnier, est devenu à son insu héros de légende pour toute la région angevine, sans avoir la reconnaissance d'un Robin des Bois ou d'un Guillaume Tell.

13 février 1857, la salle d’audience de la Cour d’assises d’Angers est comble et les abords du Palais noirs de monde. C’est qu’on allait juger Rouget, le fameux braconnier de Daumeray et de Durtal, qui depuis deux ans et demi, dans le pays boisé du Baugeois et de La Flèche, tenait tête à la force publique !

Le 9 juillet 1854, Louis Rouget blesse deux gendarmes alors qu’il était interpellé en forêt. C’est le début d’une formidable aventure où le braconnier, réfugié au fin fond des bois, aidé de ses amis et des fermiers de la région, pour qui il est une sorte de héros. Il échappe à la traque dont il fait l’objet. Il sème la gendarmerie, la police et les trois compagnies d’infanterie de ligne envoyées à sa poursuite. Cette chasse à l’homme à cent contre un prend fin le jour où Rouget est trahi par une fiancée éconduite… Tour à tour roman policier et chronique des moeurs paysannes en Anjou sous Napoléon III, Rouget ou le braconnier d’Anjou tiendra le lecteur en haleine de la première à la dernière page.

Ferdinand Hervé-Bazin, grand-père de Hervé Bazin, est le premier à s'intéresser à cette figure locale, dans un roman publié en 1949 sous le pseudonyme de Charles Saint-Martin.

Un roman historique haut en couleurs qui plonge le lecteur dans la joie d'une écriture riche des parfums du terroir.

 

21:16 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.