UA-63729103-1

24 septembre 2017

Je suis l'autre - Berta VIAS MAHOU - éditions Séguier - 295 pages - Septembre 2017

Couverture Je suis l'autre.jpg

L'Autre et sa stupéfiante ressemblance physique avec l'autre. L'Autre, avec les cheveux de l'autre. Enfin, les siens, mais semblables à ceux de l'autre. Et pour ainsi dire le même front, au sens propre du mot. Et la démarche de l'autre.

L'Autre comme l'autre, remplit les plazas. L'Autre, comme l'autre nous intéresse. Il nous intéresse, nullement d'une autre façon, mais à la façon dont l'autre nous intéresse, par toute son audace, audace aussi grande que celle de l'autre, même si l'Autre possède un style différent de celui de l'autre, et d'autres manières que l'autre, bien que celles de l'Autre ressemblent à celles de l'autre...

 

En 1963, José Saez a 18 ans. Décidé à sortir de la misère, il veut devenir matador. Son inscription à l'école de tauromachie change le cours de sa vie : il se transforme en Manuel Benitez, dit El Cordobés, l'un des plus célèbres toreros du XXe siècle.

Que faire d’une telle ressemblance ? Tromper les foules ? Récupérer un peu de l’argent et de l’éclat promis à un autre que lui ? Telle est la décision de José Sáez, qui descend dans l’arène avec le visage de « l’autre » au risque d’y connaître l’échec et les mauvais coups.

Ce n’est pourtant pas là le danger principal qui menace José, ni même l’enjeu de ce livre. 

Un roman biographique sur le succès et l'échec, l'identité, l'imposture et la folie.

 

Berta Vias Mahou signe ici une magistrale analyse sur l'identité, sur les dangers de toute usurpation.

C'est l'histoire d'une "ombre" qui usa de tout pour mettre de la couleur à l'ombre de l'Autre et semer le doute...

Il s'arrêta un moment, le regarda droit dans les yeux, comme s'il cherchait à l'hypnotiser, et lui dit à voix basse : Mais Lorenzo, c'est lui ou pas ? 

A moi, tu peux le dire...

youtube.jpg

 

 

 

 

 

20:57 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.