UA-63729103-1

13 décembre 2017

Le Carré des Allemands - Jacques Richard - ONLIT Editions - 160 pages - Novembre 2017

 

Le carré des allemands !.jpg?
Une interrogation…

???
Les interrogations… d’une vie.

De l'enfant, de l’adolescent, de l’homme qui cherche dans les abysses d’un puits d’encre, l’illusoire flamme de l’absent.

Écho de guerre…


La guerre, sa guerre. La guerre de l’absent. Dans un monde devenu obscur il a pénétré, s’est engagé sur la face noire… Là tout est possible. Tout peut se faire. Et ce qu’il a vu faire, ce qu’il a laissé faire…


Ce qu’il a fait. Je ne sais pas.


-Et lui ?


-Lui, il a commencé à fuir. Ou plutôt, il a continué à être parti.


Une solitude tiède, légèrement malveillante, où fermente, avec un sentiment de culpabilité vague, la conscience d’un état, d’une position dont on ne peut rien partager. Chacun son enfer.


Derrière le voile, les ombres géantes, rougeoyantes des enfers illuminent un récit porté par une plume assurée. On imagine le pire parce qu’il s’agit de le dire, de l’écrire.


Et une fois qu’on a commencé, les mots débordent qui n’osaient pas sortir. Écrire ça, c’est d’abord chercher le garde-fou qui nous protège du gouffre que nous avons ouvert sous nos pas, nous mettre à distance « raisonnable » de ce qu’il faut regarder.


Et de la frénésie inconnue qui nous emporte. On imagine le pire parce qu’on sait que c’était pire que ce qu’on imagine. Et dérisoire. Et qu’il s’est agi de le faire.

 

Jacques Richard se glisse derrière le voile de l’Histoire, de son Histoire ?

Les interrogations, l’INTERROGATION…d’une vie.

Une main glisse sur la page immaculée. Jacques Richard est armé d’une rare richesse littéraire.


Un chat, la patte posée sur son trophée, son regard me dit : vois, il y a la mort…


Nous, nous vivons ? …


Un roman magistral !

 

Né à Bruxelles en 1951, de père français et de mère flamande, Jacques Richard a passé son enfance en Algérie. Il est devenu peintre après avoir fait en Belgique des études de musique et de peinture. Il a publié deux recueils de nouvelles et deux récits, dont Petit Traître, finaliste du Prix Rossel 2012 et Prix Franz de Wever de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

 

L'échange entre un fils, maintenant âgé de 60 ans, et son père engagé dans la Seconde Guerre mondiale, révèle un secret de famille.

Le Carré des Allemands est son premier roman.

Jacques Richard.jpg

Jacques Richard  &  Willy Lefèvre

 

le carré des allemands !.JPG

 

onlit.JPG

ONLIT Editions est une maison d'édition belge.

ONLIT Editions se consacre à explorer et diffuser la création littéraire contemporaine.

Jacques Richard.JPG

Jacques Richard nous lit un extrait du Carré des Allemands

 

 

10:22 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci Willy de tout le mal que tut te donnes pour promouvoir mes bouquins.
Amitiés,
Jacques

Écrit par : jacques Richard | 13 décembre 2017

Les commentaires sont fermés.