UA-63729103-1

01 avril 2018

Jeu blanc – Richard Wagamese – éditions Zoé – 250 pages – Octobre 2017

WP_20180401_017.jpg

Cloîtré dans un centre de désintoxication, Saul Indian Horse a décidé de raconter son histoire : son enfance au cœur du Canada, bercée par les légendes et les traditions ojibwés, rythmée par la récolte du riz et la pêche ; son exil à huit ans avec sa grand-mère, suite à un hiver particulièrement dur ; son adolescence, passée dans un internat où des Blancs se sont efforcés d’effacer en lui toute trace d’indianité.

« Ils m’emmenèrent dans un pensionnat, au St. Jerome’s Indian Residential School. Une fois j’avais lu qu’il y avait dans l’univers des trous qui avalaient toute la lumière, tous les corps. St Jerome’s vola toute la lumière de mon monde. Tout ce que je connaissais s’évanouit derrière moi avec un bruissement audible, comme celui que fait l’orignal quand il disparaît au milieu des épicéas. »

C’est pourtant au cœur de cet enfer qu’il trouve son salut, grâce au hockey sur glace. Joueur surdoué, Saul réussit à rejoindre l’élite du sport national… Mais c’est sans compter le racisme qui règne dans le Canada des années 1970.

« Je m’étais jeté dans ce sport. M’y étais jeté et m’y étais engagé et j’avais fait tout ce qui me permettait d’aboutir à ce refuge. C’est pour cela que je m’étais abandonné au hockey. Pour m’abandonner moi-même. Lorsque le racisme du public et des joueurs me fit changer, je devins furieux parce qu’ils m’enlevaient la seule protection que j’avais. »…

On retrouve dans Jeu blanc toute la force de Richard Wagamese, son talent d’observateur de la nature et sa capacité à retranscrire la singularité et la complexité de l’identité indienne, riche de légendes, mais profondément meurtrie.

Une lecture pleine de découvertes…

Superbe et attachant !

17:05 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.