UA-63729103-1

25 avril 2018

La chronique de Guillaume Sautet - Les blessures du silence - Albin Michel - Une interview de Natacha Calestrémé


 

lecture - Copie.jpgAmandine Moulin, mère de trois petites filles, a disparu et les témoignages sont contradictoires. Alors que son mari évoque un possible suicide, ses parents affirment qu'elle a été tuée, tandis que ses collègues la croient partie avec un amant. En laissant parler la voix d'Amandine, le récit laisse paraître la réalité d'un couple rongé par l'emprise, la manipulation et la perversion.

Une femme a disparu. Son mari évoque un possible suicide, ses parents affirment qu'elle a été tuée, ses collègues pensent qu'elle s'est enfuie avec un amant, et autant de témoignages contradictoires qui ne correspondent pas avec la description qui est faite de cette mère de trois petites filles.

Qui croire ?

Qui manipule qui ?

Connaît-on vraiment la personne qui vit à nos côtés ?

Au fil d'une intrigue aussi poignante que déroutante, Natacha Calestrémé dépeint les effets de l'emprise et de la perversion, les silences qui accompagnent cette violence invisible, les pièges dans lesquels tombe l'entourage... et donne peut-être les clefs pour s'en libérer.

 

15-albin-michel.png

 

10:50 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.