UA-63729103-1

02 mai 2018

L'infinie patience des oiseaux - David Malouf - éditions Albin Michel - 219 pages - Janvier 2018

 

WP_20180502_005.jpg

Il observait un échassier sur un pan de berge marécageuse, l'un de ces petits chevaliers sylvains qui apparaissent chaque été et viennent, pour la plupart d'entre-eux, du nord de l'Asie ou de la Scandinavie où ils vont nidifier sur le toit du monde dans les toundras ou les neiges norvégiennes avant de reprendre leur longue route vers le sud.

Cela l'émerveillait.

Une chose merveilleuse...

De pouvoir, par une chaude journée de novembre, avec le soleil lui brûlant le dos, la terre fourmillant sous lui et le paysage tout entier étincelant et stridulant, observer une créature qui, à peine quelques semaines plus tôt, se trouvait de l'autre côté de la Terre et avait trouvé sa route jusqu'ici en traversant toutes les cités d'Asie, franchissant des lacs, des déserts, des vallées encaissées entre de hautes chaînes montagneuses, survolant des océans sans le moindre point de repère, pour se poser précisément sur cette berge et entrer dans le cadre rond des ses jumelles : complètement contenue là dans sa petite vie - poitrine et flancs rayés, ventre blanc, pattes jaunes, le long bec explorant une flaque d'eau en quête de nourriture.

 

Lorsqu'en 1914, Ashley Crowther revient en Australie, dans le Queensland, pour s'occuper de la propriété héritée de son père, il découvre un paysage merveilleux peuplé de bécasses, d'ibis et de martins-chasseurs. Il y fait également la connaissance de Jim Saddler, la vingtaine comme lui, passionné par la faune sauvage de l'estuaire et des marais. Au-delà de leurs différences personnelles et sociales, les deux jeunes hommes ont en commun un véritable amour de la nature. Et ils partagent un rêve : créer un sanctuaire destiné aux oiseaux migrateurs.

*

C'était juste après l'annonce du débarquement de Gallipoli et du massacre des semaines suivantes.

Jim sentait le sol pencher du côté où était la guerre, exactement comme il l'avait senti le premier jour à Brisbane, et il sentait le poids de tous ces morts l'entraîner.

L'heure viendrait où il ne serait plus capable de résister, de résister.

Il glisserait avec les autres.

Au fond du gouffre.

 

Loin de là, l'Europe plonge dans un conflit d'une violence inouïe. Celui-ci n'épargnera ni Jim, qui rejoint un camp d'entraînement à Salisbury, ni Ashley, envoyé à Armentières. Seul témoin de la parenthèse heureuse qui les a réunis, Imogen, une photographe anglaise amoureuse comme eux des oiseaux, saura-t-elle préserver le souvenir des moments exceptionnels qu'ils ont connus ?

Traduit pour la première fois en français, ce roman signé par l'un des plus grands écrivains australiens contemporains, et publié il y a près de quarante ans, s'impose avec le temps comme un chef-d'oeuvre empreint de poésie et de lumière.

 

David Malouf, né à Brisbane en 1934, est l'un des plus grands écrivains australiens contemporains. Son oeuvre romanesque, depuis Harland et son domaine jusqu'à Une rançon, publiée en France aux Éditions Albin Michel, lui a valu une reconnaissance internationale. Elle a notamment été couronnée par le prix IMPAC, le Los Angeles Times Book Award et le prix Femina, en 1991, pour Ce vaste monde.

09:52 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.