UA-63729103-1

L’HOMME SANS MALADIE

L’HOMME SANS MALADIE

Auteur : Arnon Grunberg

Éditeur : Héloïse d'Ormesson

Année : 2014

Samarendra Ambani vient d’atterrir à l’aéroport d’Arbil en Irak. L’ambitieux, l’idéaliste jeune architecte suisse patiente autour du carrousel à bagages. Il cherche du regard un ruban vert accroché à la poignée d’une valise grise. Sa valise. « Sam » observe d’un air incrédule les quatre dernières valises repassant sur le tapis. Les autres passagers du vol sont déjà partis… Son voyage commence mal. Il avance vers la sortie et aperçoit immédiatement la valise au ruban vert. Quelqu’un a dû la prendre sur le carrousel ; heureusement, la personne s’est aperçue à temps de son erreur. Revoir sa valise l’émeut. Il pense à Nina. Son amie lui manque. C’est elle qui avait accroché le ruban vert à la poignée de la nouvelle valise. Sam a hâte de rencontrer Hamid Shakir Mahmoud, le concepteur d’un nouvel opéra à Bagdad. Les gardes de corps venus le prendre en charge à l’aéroport parlent arabes entre-eux. Sam les questionne, personne ne lui répond, ils font comme s’ils ne l’avaient pas entendu. Arrivés à Bagdad en fin d’après-midi, Sam est déposé dans une villa à la propreté douteuse. Il ouvre sa valise. Les vêtements qu’elle contient ne sont pas les siens. Quelques heures après, il est abandonné par les gardes chargés de sa protection. Quand un subit changement de ton fige le lecteur… Un taxi… «Checkpoint» Les soldats qui y sont postés ont le visage recouvert d’un bas noir. Pour se protéger du sable, suppose Sam… Un militaire masqué dit quelque chose au conducteur. Sam pense aux pantys de Nina, son amie. « Tes papiers d’identité ! » …

Note : 8/10

Babelio

Publié dans Choniques UBU PAN | Lien permanent